Follow by Email

dimanche 29 juillet 2012

jolis, gentils, petits ET ADOPTABLES

 Arrivés samedi à quatre, ils n'étaient plus que trois au soir... Petits, doux et affectueux, deux petits mâles (un rouquin très vif qui comprend vite et un tigré pas bête mais plus calme) et encore une petite femelle qui bouge assez peu... Chats purement dunkerquois, ils sont nés en Dordogne et retour... Déjà propres, ils feront la joie des soirées calmes ou solitaires ou encore amuseront les enfants...
 Mais bon... bien que ce soit joli, mignon, etc... nous manquons peu de place donc ILS SONT TOUT A FAIT ADOPTABLES ! n'hésitez pas à prendre contact (hsct@orange.fr) si vous etes en recherche d'affection animale, pure et sans arrière-pensées...








après tout, la naissance d'un nouveau site, çà se fête




offrir des couleurs au Nord


adieux aux oiseaux de Cambrai

 2012, année fatidique pour les spotters, pilotes, rampants et autres amateurs de beaux fuselages, d'odeurs de kérosène brûlé, de bruit assourdissant... La Base Aérienne 103 "René Mouchotte" a fermé ses portes, vidé ses hangars et le tarmac reste terriblement silencieux. Certes avec la crise, les Mirage 2000 volaient moins qu'avant mais la région ressentait la présence de ces avions, seuls positionnés au nord de Paris (à l'exception de Creil) mais, selon les spécialistes, elle n'aurait pu passer au format Rafale... Décision prise par le gouvernement précèdent, les portes se sont closes cette année.

 Pourtant, outre les civils qu'elle employait, et les militaires qui faisaient vivre les alentours et la ville de Cambrai a vu la dissolution du Picardie et le départ des Tigres du Cambraisis. Fini, les jours où le vent portait le rugissement des points fixes jusqu'au coeur de Cambrai, terminées les traînées de condensation dans le ciel du Nord... Abandonnés les meetings qui noircissaient de monde la base entière... Oublions même les Tiger Meets qui draînaient vers nos cieux des appareils divers et variés de l'OTAN, amenant avec eux les "anciens ennemis" du bloc de l'Est...
 Voici donc un modeste florilège de souvenirs...












Voilà, les exigences mercantiles de nos hébergeurs répondent maintenant totalement à la dialectique moderne : engranger des profits. Histoires du Nord 1 et 2 sont emplies jusqu'à la limite des capacités gratuites. si le site original avait pu tenir près de quatre ans, il en a fallu presque deux fois moins pour son petit frère... désolant, on n'offre qu'un seul Go gratuit, après... après il faut payer...
dommage, c'est donc l'occasion de créer une deuxième suite... bien évidemment textes et photos des deux premiers histoiresdunord restent accessibles à tous... et gratuitement, si çà c'est pas de la lutte anti-crise?