Follow by Email

dimanche 24 mai 2015

et si je devais ne retenir qu'un texte, qu'une sagesse, qu'un enseignement de ces dernières années

Tous les vampires ne sucent pas de sang
(A.   Lavey, LA BIBLE SATANIQUE, éditions Camion Noir, 2006)



« Le Satanisme représente la responsabilité envers les gens responsables et non la soumission aux vampires psychiques.

La plupart des individus vivant sur cette planète pratiquent l’art subtil d’asservir les autres, et de faire d’eux leurs débiteurs, sans raison véritable. Le Sataniste voit clair dans le jeu de ces sangsues. Les vampires psychiques sont des individus qui pompent l’énergie vitale d’autrui. On peut trouver ce genre de personne dans toutes les couches de la société. Ils ne nous apportent rien, ne sont pas susceptibles d’être aimés, ni d’être de vrais amis. Pourtant nous nous sentons débiteurs d’un vampire psychique sans savoir pourquoi.

Si vous pensez qu’il est possible que vous soyez la victime d’une telle personne, il existe plusieurs règles simples qui vous aideront à y voir plus clair. Y a-t-il dans une personne dans votre entourage à qui vous téléphonez souvent ou à qui vous rendez souvent visite, même si vous ne le souhaitez vraiment pas, simplement parce que vous éprouvez de la culpabilité si vous ne le faites pas ? Avez-vous l’impression de rendre constamment des services à quelqu’un qui ne vous le demande pas directement mais de manière allusive ? Souvent le vampire psychique utilisera le stratagème inverse en disant : « Oh, je ne pouvais pas te demander de faire cela » - et en retour vous insistez pour le faire. Le vampire psychique ne vous demande jamais rien. Ce serait bien trop arrogant. Il se contente de faire connaître ses souhaits de manière subtile, de façon à ne pas passer pour une plaie. Il « ne voudrait pas s’imposer » et ne demande pas mieux que d’accepter son sort, sans la moindre plainte – en apparence !

Ce qu’il ne dit pas,  plutôt ce qu’il vous dit réellement, qui vous donne l’impression que vous lui devez quelque chose. Il est bien trop intelligent pour vous demander quoi que ce soit directement, car il sait que vous n’apprécierez pas, et que vous auriez des raisons valables et légitimes de lui dire non.

Un fort pourcentage de ces gens a des « qualités » particulières qui rendent leur emprise sur vous tout à fait effective et réelle. La plupart des vampires psychiques sont infirmes (ou prétendent l’être) ou sont « mentalement ou occasionnellement dérangés ». Les autres feindront l’ignorance ou l’incompétence afin de susciter votre pitié – ou, plus souvent, votre exaspération –, et vous pousser à faire les choses à leur place.

La manière traditionnelle de bannir un démon est de le voir pour ce qu’il est et l’exorciser. L’identification de ces démons contemporains et de leurs méthodes est le seul antidote à l’effet dévastateur qu’ils ont sur vous.

La plupart des gens tolèrent ces individus vicieux et passifs uniquement parce qu’ils ignorent tout de leurs manœuvres insidieuses. Ils acceptent simplement ces « pauvres âmes » car ils considèrent qu’ils sont moins chanceux qu’eux-mêmes, et ressentent l’obligation de les aider comme ils le peuvent. C’est ce sens tronqué des responsabilités (ou sens de culpabilité infondé) qui nourrit l’ « altruisme » duquel se régalent ces parasites !

Le vampire psychique se maintient en vie en choisissant intelligemment des victimes consciencieuses et dévouées – des gens grandement dévoués à leurs « obligations morales ».

Nous pouvons être vampirisés par des groupes de gens comme par des individus. Toute organisation qui collecte de l’argent, que ce soit une association caritative, religieuse ou sociale, etc., se choisit soigneusement comme orateur ou coordinateur une personne douée pour faire émerger chez les gens  leur sentiment de culpabilité. Le travail de cet orateur consiste à nous pousser à ouvrir notre cœur, et ensuite notre portefeuille, au bénéfice de leur « bonne volonté » - sans jamais mentionner le fait que dans la plupart des cas, leur temps n’est pas gratuit, et qu’ils ramassent un bon salaire pour leurs « nobles actions ». Ils sont maîtres dans l’art de jouer sur la sympathie et sensibilité des gens dévoués. Qui n’a jamais vu des enfants envoyés par ces pères-la-morale pour soutirer sans effort de ‘argent  à des gens bienveillants ? Qui peut résister au charme innocent d’un enfant ?

Il y a, bien sûr, des gens qui ne sont heureux que lorsqu’ils donnent, mais la plupart d’entre nous n’entrons pas dans cette catégorie. Malheureusement, nous sommes souvent amenés à faire des choses que nous ne désirons pas véritablement faire. Une personne consciencieuse trouve très difficile de distinguer entre la charité volontaire et la charité imposée. Elle veut faire ce qui est juste et bon, et retrouve, perplexe, à se demander qui doit être aidé et quel degré d’aide on peut justement attendre d’elle.

Chacun doit décider quelles sont ses obligations envers ses amis, sa famille, ses relations. Avant de donner de son temps et de son argent, il faut décider ce que l’on peut donner sans priver sa famille et ses amis proches. Lorsque l’on prend ces choses en considération, il ne faut pas oublier ses propres besoins, et soigneusement évaluer la pertinence de la requête, ainsi que la personnalité ou les motivations de la personne qui la formule.

Il est extrêmement difficile d’apprendre à dire « non » lorsqu’on a passé sa vie à dire « oui ». Mais à moins que l’on ne veuille être manipulé, il faut apprendre à dire « non » lorsque les circonstances le justifient. Si vous le laissez faire, le vampire psychique va peu à peu s’introduire dans votre quotidien jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus de vie privée – et votre dévouement permanent envers lui vous privera de toute ambition.

Un vampire psychique choisira toujours pour se nourrir une personne relativement heureuse et satisfaite de sa vie – une personne qui vit un mariage heureux, est contente de son travail, et entretient globalement de bons rapports avec le monde extérieur. Le fait même que le vampire psychique choisisse pour victime une personne heureuse montre qu’il est dépourvu de tout ce que possède sa victime. Il fera tout son possible pour instiller des problèmes et des désaccords entre sa victime et ses proches.

En conséquence, méfiez-vous de tout personne qui ne semble pas avoir de vrais amis ni de centre d’intérêt manifeste dans la vie (sauf vous-même). En général, il vous dira qu’il est très sélectif en matière d’amitié, ou qu’il ne se fait pas d’amis facilement à cause de ses exigences élevées en ce domaine. (Pour se faire et garder des amis, il faut être prêt à donner de soi-même : quelque chose dont le vampire psychique est incapable.) Mais il se dépêchera d’ajouter que vous remplissez toutes les conditions et êtes véritablement une exception parmi les hommes – vous  êtes l’un des très rares à mériter son amitié ;

Afin que vous ne confondiez pas l’amour désespéré (qui est une chose très égoïste) avec le vampirisme psychique, la grande différence entre les deux doit être précisée. La seule façon de savoir si vous êtes vampirisé est de comparer ce que vous donnez à une personne avec ce qu’elle vous donne en retour.

Il se peut que vous soyez parfois ennuyé par vos obligations envers une personne que vous aimez, un ami proche, ou même un employeur. Mais avant de les cataloguer parmi les vampires psychiques, vous devez vous demander : « Qu’est-ce que je reçois en retour ? » Si votre épouse ou votre amour insiste pour que vous lui téléphoniez souvent, mais qu’elle vous raconte tout ce qu’elle fait lorsque vous êtes loin d’elle, alors il faut conclure à une situation donnant-donnant. Si votre employeur vous demande de travailler un peu plus que vous n’êtes supposé le faire mais fermera les yeux sur un retard occasionnel ou vous accordera un congé lorsque vous en aurez besoin, vous ‘avez aucune raison de vous plaindre, ni de croire qu’il profite de vous.

Quoiqu’il en soit, vous êtes vampirisé si l’on vous sollicite sans cesse ou si on vous demande de rendre des services à quelqu’un qui a toujours des « obligations urgentes » lorsque vous avez besoin de lui.

Beaucoup de vampires psychiques vous donneront des biens matériels uniquement pour que vous vous sentiez redevables envers eux, et faire de vous votre obligé. La différence entre ce qu’ils vous donnent et ce que vous leur donnez, c’est que votre remboursement ne se fait pas sous forme matérielle. Ils veulent que vous vous sentiez leur obligé, et seraient très déçus et même pleins de ressentiment qi vous essayiez de les rembourser sous forme matérielle. Fondamentalement, vous leur avez « vendu votre âme », et ils vous rappelleront constamment ce que vous leur devez, en ne vous le rappelant pas.

Pour un Sataniste, la seule façon de traiter un vampire psychique est de « jouer les idiots » et d’agir comme s’ils étaient authentiquement altruistes et qu’ils n’attendaient vraiment rien en retour. Donnez-leur une leçon en acceptant gracieusement ce qu’ils vous donnent et en les remerciant haut et fort, afin que tout le monde soit au courant, et continuez votre chemin ! De cette façon, vous sortirez victorieux. Que peuvent-ils dire ? Et lorsque, inévitablement, viendra le moment de rembourser leur « générosité » (c’est la partie la plus dire !), dites « NON » - mais là encore, gracieusement ! Lorsqu’ils sentiront que vous échappez à leur influence, ceux choses se produiront. Tout d’abord, ils joueront les « accablés », espérant ranimer vos vieux sens du devoir et de l’amitié, et si ce n’est pas le cas, ils montreront leur vrai visage et deviendront coléreux et agressifs.

Une fois que vous êtes arrivés à ce stade, VOUS pouvez jouer le rôle de la personne offensée. Après tout, vous n’avez rien fait de mal : vous avez simplement des « obligations urgentes » lorsqu’ils ont besoin de vous, et comme rien n‘était attendu en retour de leurs cadeaux, il ne devrait pas y avoir de problème.

En général, le vampire psychique comprendra que ses méthodes ont été percées à jour et n’insistera pas. Il ne continuera pas à perdre son temps avec vous, et passera à sa prochaine victime insouciante.

Il y a parfois des cas ou le vampire psychique n’abandonnera pas si facilement, et fera tout son possible pour vous tourmenter. Et ils ont le temps pour cela, parce qu’une fois rejetés, ils laissent tomber tout le reste (même si ce n’est pas grand-chose) pour consacrer chacune de leurs minutes à l’élaboration d’une revanche qu’ils sont en droit d’administrer ! C’est pour cette raison qu’il vaut mieux d’éviter toute relation avec ce genre de personne dès le départ. Leur « admiration » et leur fascination pour vous peut, au premier abord, être très flatteuse, et leurs cadeaux très attrayants, mais vous finirez par en payer plusieurs fois le prix.

Ne perdez pas votre temps avec des gens qui, au final, vous détruiront, mais concentrez-vous sur ceux qui apprécieront le dévouement que vous leur manifestez, et que, de la même manière, se dévouent pour vous.

Et si vous êtes un vampire psychique, prenez garde ! Méfiez-vous d’un Sataniste : c’est avec joie qu’il vous plantera le pieu légendaire en plein cœur ! »

portfolio : à bord du Massey Shaw (commémoration Dynamo 2015)











longues attentes


 Depuis le temps que ces deux-là sont "collés" au quai, ils finissent par se fondre dans le paysage...

retour d'une voisine : Nele d'Ostende

Inutile pour les habitués de ces pages comme des quais de Dunkerque de présenter cette chère et vieille voisine ostendaise dont la visite est toujours un moment agréable...





portfolio : traditions ; la visite des Little Ships à Dunkerque, an 2015...